ACCUEIL         Seconde         Première S         Première L/ES         Terminale S         Specialité    
Lycée J. Mermoz - 68300 SAINT LOUIS Montage en chimie    



  Montage en chimie




VERRERIE MONTAGES
Montage à reflux
Filtration sous vide
Distillation
Hydrodistillation
Bain marie
Dosage colorimétrique
Dosage ( G ou pH )












































    LE MONTAGE A REFLUX



Principe

Le montage à reflux permet de chauffer un mélange réactionnel en évitant de perdre une partie des réactifs lorsqu'ils entrent en ébullition.
On aurait pu imaginer boucher le ballon pendant le chauffage, mais ceci est une très mauvaise idée : les vapeurs formées au cours du chauffage augmenteraient fortement la pression dans le ballon. Ceci ferait alors sauter le bouchon, accompagné de projections brûlantes, ou pire, exploser le ballon. Il ne faut donc jamais boucher un récipient que l'on chauffe.
Le rôle du réfrigérant à boules est de recondenser les vapeurs qui se forment grâce à une circulation d'eau froide constante. Ainsi les réactifs qui s'évaporent sous l'action de la chaleur retournent dans le ballon.

Le support élévateur (ou boy) placé sous le chauffe ballon permet de retirer rapidement ce dernier de manière à stopper instantanément le chauffage du ballon en cas de problème.




________________________________________





























    LA FILTRATION A VIDE



Principe

La filtration à vide (ou filtrage sur Büchner) permet d'accélérer une filtration classique. On verse le mélange à filtrer dans l'entonnoir où se trouve un papier filtre. En ouvrant le robinet d'eau, la trompe à eau aspire l'air se trouvant dans la fiole à vide. La pression dans la fiole baissant fortement, le liquide de l'entonnoir est aspiré vers la fiole alors que les résidus solides restent piégés dans le papier filtre. Le liquide obtenu au fond de la fiole est appelé FILTRAT.




________________________________________





























    LA DISTILLATION FRACTIONNEE



Principe

Le montage à distiller permet de séparer deux liquides miscibles mais possédant des températures d'ébullition différentes.
On chauffe le contenu du ballon et le liquide dont la température d'ébullition est la plus basse (la première atteinte par le ballon) s'évapore et monte dans le vigreux. La température relevée au sommet de la colonne est égale à la température d'ébullition du liquide qui change d'état.
Ces vapeurs se recondensent ensuite dans le réfrigérant à eau. A la sortie du réfrigérant, on récupère dans un erlenmeyer le liquide obtenu par condensation des vapeurs. Ce liquide est appelé DISTILLAT.




________________________________________





























    L'HYDRODISTILLATION



Principe

L'hydrodistillation permet d'extraire des composés organiques (essences) contenus dans des plantes ou des fruits.
On place dans un ballon des morceaux de fruits ou de plantes et l'on rajoute de l'eau. L'hydrodistillation consiste à fabriquer de la vapeur d'eau qui, en s'échappant du ballon chauffé, entraîne avec elle le ou les composés organiques désirés contenus dans les morceaux.
On récupère dans l'erlenmeyer un distillat formé de deux phases : la phase organique (en haut) contenant les parfums et arômes, et la phase aqueuse (en bas) due à la condensation de la vapeur d'eau qui a permis l'hydrodistillation.
Par cette méthode, le composé organique est distillé à des températures toujours inférieures à 100 °C, alors que les températures d'ébullition de nombreux composés organiques sont nettement supérieures à cette valeur. Ceci explique que cette technique est très largement utilisée en parfumerie, où les molécules odorantes sont souvent fragiles et ne peuvent supporter des températures importantes.




________________________________________





























    LE BAIN MARIE



Principe

Le bain marie permet de chauffer un mélange réactionnel à une température assez précise (plus ou moins 5°C) comprise entre 20 et 100°C. Le bain marie utilise l'eau pour chauffer le milieu réactionnel (ce qui explique la température maximale de 100°C). L'eau est elle même chauffée par une résistance.
Le réfrigérant à air adapté sur le tube à essais permet de ne pas perdre de réactifs par évaporation due au chauffage.




________________________________________

























    LE DOSAGE COLORIMETRIQUE



Principe

Lors de ce dosage, on peut utiliser un erlenmeyer vu qu'aucun instrument de mesure n'est nécessaire. L'équivalence est atteinte lorsqu'on observe un changement d'aspect du milieu réactionnel (changement de couleur).
Les dosages se font à la goutte près. Il est donc recommandé d'effectuer un premier dosage rapide de manière à situer approximativement le volume de solution titrante versé à l'équivalence. Le deuxième dosage se fera alors lentement et précisement lorsqu'on sera proche de ce volume à l'équivalence.




________________________________________

































    LE DOSAGE pH-METRIQUE ou CONDUCTIMETRIQUE



Principe

L'utilisation d'une sonde pHmétrique ou d'une cellule de conductimétrie ne permet pas l'utilisation d'un erlenmeyer.
Ce type de dosage nécessite un ajout régulier du liquide de la burette ponctué par une mesure (pH ou G) de manière à tracer pendant ou en fin de dosage un graphe qui permettra alors de situer l'équivalence.




_______________________________________________________________________________________________________________________________________
  COPYLEFT Vous trouverez sur ce site divers documents de PHYSIQUE et de CHIMIE de niveau lycée.
TOUS CES DOCUMENTS SONT LIBRES DE DROIT ET PEUVENT ETRE COPIES, MOFIFIES ET/OU REDISTRIBUES DANS LA MESURE OU CES POSSIBILITES RESTENT PRESERVEES.